Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 19:15

 thumb.small.Islamistes_Tunisie_31.jpg      On ne parlait plus beaucoup d’eux, mais voilà qu’ils refont surface avec la ferme intention de se faire remarquer à l’occasion des présidentielles de 2014.

 

      Avec un Président de la République affaibli par la maladie, un contexte régional marqué par l’arrivée de leurs « frères » au pouvoir, une décrispation sur le plan politique intérieur entre partis islamistes rivaux et des partis institutionnels déconsidérés, les islamistes algériens ont de quoi aborder les futures élections présidentiels de 2014 avec optimisme. C’est tout au moins se qu’affichaient les principaux dirigeants des partis islamistes algériens qui vendredi dernier s’étaient donnés rendez vous dans un hôtel de la ville de Sidi-Fredj à l’occasion d’un colloque célébrant le 10e anniversaire du décès de cheik Mahfoud Nahnah le père spirituel du Mouvement de la société pour la paix (MSP). Grand maître d’œuvre des cérémonies, Abderrezak Mokri, le Président du MSP pouvait aussi se targuer d’avoir fait venir pour soutenir son projet de fédération des courants islamistes en vue des présidentielles de 2014 plusieurs poids lourds de l’internationale islamiste. Rached Ghannouchi, le chef d’Ennahda de Tunisie, le pakistanais Abderachid El-Tourabib, le koweitien Nour Sanaa, secrétaire adjoint du Congrès islamique mondial, Oussama Hamdane du Hamas palestinien, Cheikh El-Djabri du Liban, et plusieurs représentants des Frères Musulmans qui figuraient parmi les invités étaient là pour confirmer tout l’intérêt que leur inspirait l’avenir de l’Algérie dans un contexte marqué par la réislamisation des sociétés arabes. Tous ravis d’entendre dés l’ouverture du colloque, Frouk Tifour déclarer : « Dieu est notre but, le Prophète est notre référence, le djihad est notre chemin, le sacrifice au nom de Dieu est l’objectif suprême » et retentir dans la salle des salves d’« Allah Akbar » saluant les interventions exaltant l’idée de reconstruire les sociétes musulmanes autour des valeurs de l’islam. L’Algérie est-elle pour autant mûre pour amorcer le même virage qui à la faveur d’élections libres a conduit les égyptiens et les tunisiens à remettre leur destin entre les mains des partisans de la charia. L’avenir le dira, sachant que rien n’est écrit d’avance, surtout là bas sur l’autre rive de la méditerranée. En attendant, les principaux leaders du MSP et du Front de la Justice et du développement (FJD) qui ce vendredi se réjouissaient à la perspective de voir aboutir leur désir d’unité, n’hésitaient pas non plus le même jour à venir applaudir à quelques encablures de Sidi-Fredj les appels au jihad lancés par plusieurs imams, dont un venu spécialement de Jordanie, en faveur de la Syrie, autrement dit à encourager les jeunes algériens à y aller rejoindre le camp des terroristes d’Al Nosra pour combattre le Président syrien Assad. Un début de programme en somme.

Sources : http://www.liberte-algerie.com/actu...

Le courrier d’Algérie

via http://www.national-hebdo.net

Partager cet article
Repost0

commentaires