Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 18:53

       Quasiment la moitié des lecteurs du journal «Novyïé izvestia » ayant pris part au sondage étudiant l’attitude envers l’ancienne fête du 7 novembre, n’ont pas oublié qu’il s’agissait du jour de la Révolution d’Octobre. Chaque troisième d’entre eux a caractérisé le 7 novembre comme une date tragique dans l’histoire de la Russie.

 

       Les statistiques n’ont pas étonné les experts sachant que pendant plusieurs générations les gens soviétiques ont entendu que l’histoire de la Russie commençait en octobre 1917. Aujourd’hui encore seule une partie des gens bien éduqués savent que la Révolution socialiste d’octobre était en réalité un coup d’Etat organisé par les bolchéviks. Le fait qu’un tiers des lecteurs ont appelé le 7 novembre une date tragique, c’est un grand chiffre et un indicateur stable des sentiments de gauche. Parmi ceux qui croient que ce jour est une fête figurent non seulement les léninistes convaincus de moins en moins nombreux mais également ceux qui ne sont pas prêts pour reconnaître que ce coup d’Etat était une catastrophe. Ces gens perçoivent le 7 novembre sans emphase révolutionnaire.

 

       Chaque dixième sondé regrette la perte d’un jour férié de plus. Et – chose rare – l’indice le plus négligeable du sondage parvient à attirer notre attention et même à nous réconforter. Seulement 3 % des lecteurs sondés ne savent pas qu’est-ce qui s’est passé le 7 novembre. Ces gens devraient être très jeunes et leur pourcentage signifie que la mémoire historique est au bon niveau en Russie.



LE COMMENTAIRE



L’homme de lettre et publiciste soutenant le communisme, Alexandre Prokhanov nous donne sa vision du 7 novembre.

 

       Pour moi l’Octobre et la révolution 1917 se riment avec la célèbre parade militaire stalinienne sur la Place Rouge le 7 novembre 1941. Aujourd’hui beaucoup de gens qui quittent la Russie estimant que son histoire a touché à sa fin devraient une fois de plus se rappeler le 7 novembre 1917 parce que cette date témoigne que la Russie est capable d’improvisations grandioses, de miracles et de victoires cosmiques. Tandis que le 4 novembre, c’est une fête inventée par les autorités, elle est gouvernementale.

 

       Selon Lioudmila Alekseeva, défenseuse des droits de l’homme et chef du groupe Helsinki de Moscou, fêter le 4 novembre n’est pas beaucoup mieux que le 7.

 

       C’était une fête reconnue par tout le monde. Sous le régime soviétique nombre de gens fêtaient ce jour très sincèrement. Moi personnellement, j’étais contente qu’il y ait un jour férié de plus. Je trouve raisonnable son abolition. La Révolution d’Octobre a trahi les espérances des gens. Mais on ne sait pas par quoi remplacer cette fête. On n’est devenu ni plus riches, ni plus libres. Le 4 novembre est une fête étrange. La plupart des gens sont embarrassé lorsqu’on leur demande d’expliquer les motifs de cette fête. Ainsi la plupart la prenne tout simplement comme un jour férié de plus. Et tout de même il s’agit du jour de la concorde, mais la société n’y est pas encore arrivée.

 

C’était l’homme de lettres Alexandre Prokhanov et la défenseuse des droits de l’homme Lioudmila Alekseeva.

Partager cet article
Repost0

commentaires