Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 22:16

  thumb.small.20051219 OBS934815      Comme vous le savez, le Sénat, après avoir refusé nos cartons rouges, a voté précipitamment le projet de loi Taubira vendredi dernier.

Précipitamment et au mépris de tous les usages, puisque le vote a eu lieu à main levée, ce qui autorise tous les « tripatouillages » postérieurs. Le prétendu souci de transparence qui a tardivement saisi les sénateurs socialistes est, en réalité, un mensonge éhonté, puisque François Rebsamen, président du groupe socialiste, a « oublié » de compter un certain nombre de dissidents de son groupe. Il a même eu l’incroyable audace, tout au long de la discussion, de faire voter « pour » des sénateurs qui avaient publiquement annoncé qu’ils voteraient « contre ». Et, comme le score aurait été extrêmement serré, une suspicion légitime entache ce scrutin.

Il est vrai que nous commençons à être habitués au mépris du gouvernement et de sa majorité qui font profession d’être démocrates, mais refusent d’entendre le peuple français.
        Pis encore, le gouvernement a décidé d’accélérer la procédure pour faire voter au forceps la loi par l’Assemblée d’ici à la fin de la semaine.
       Il faut absolument que François Hollande et ses sbires comprennent enfin que nous ne lâcherons rien. Même s’ils promulguent cette loi !
Pour nous, ce ne sera qu’une nouvelle étape du combat, et évidemment pas la fin !
        Mais ils commencent à le comprendre et ils paniquent.
À tel point qu’ils font n’importe quoi :
— Ils gazent les enfants, les religieuses et les vieillards.
— Ils interdisent les jardins publics aux personnes portant des vêtements évoquant « La Manif pour tous ».
— Ils mettent en garde à vue, comme des terroristes, 67 jeunes qui manifestaient pacifiquement dimanche soir...
Mais qu’ils ne s’y trompent pas ! Nous ne nous laisserons pas faire. Le pouvoir peut bien se murer dans son autisme ; il ne pourra pas placer en garde en vue les millions d’opposants, ni faire protéger indéfiniment tous les apparatchiks de la nomenklatura par des centaines de CRS...
Nous allons, dans les tout prochains jours, lancer une nouvelle action politique. Nous vous donnerons aussi, dès que nous aurons les informations officielles, les noms des traîtres qui ont permis le passage de cette loi funeste et le nom des courageux membres de la majorité qui ont résisté.
       Mais, en attendant, nous vous invitons instamment à vous joindre à ces redoutables « terroristes » qui vont siffler les ministres partout où ils se trouvent. Nous vous invitons à participer dès aujourd’hui à toutes les manifestations quotidiennes oragnisées à Paris et partout en France, pour protester contre ce « coup d’État législatif » (selon la forte formule du député Hervé Mariton). Coup d’État qui devrait se doubler d’une interdiction de débattre, puisque la majorité envisage d’utiliser la procédure dite du « temps programmé », qui interdit à l’opposition de faire valoir ses arguments !
        Le printemps est enfin là et le joli mois de mai arrive, avec son cortège de problèmes pour un gouvernement aux abois...
Nous ne lâcherons rien !

 

       Daniel Hamiche
Administrateur du CFM
Directeur de l'Observatoire de la christianophobie
Partager cet article
Repost0

commentaires