Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 20:18

       La « tuerie de Toulouse », terme médiatique pour désigner l’ignoble massacre d’enfants juifs et de militaires français, fait donc la une des journaux depuis quelques jours. S’emparant de la légitime tristesse que suscite cette ignominie, la caste médiatique française s’est donc engouffrée dans cette brèche en faisant fi du respect et de la pudeur qu’exigeait une telle catastrophe : seul le scoop est recherché, seul l’argent et les tirages importent. Amoralité et arrivisme sont devenus les leitmotivs, les piliers même de cette profession où certains excellent apparemment…

Dans leur frénésie amorale, de nombreux journaleux et apparentés se sont adonnés à leur exercice favori : extrapoler exagérément, pondre des théories proches de l’élucubration grotesque et lamentable sur l’identité du « Tueur au scooter ». Face à cela, deux réactions semblent évidentes : colère et dégoût. Colère et dégoût de voir ces dramatiques infanticides devenir des « jouets médiatiques », marche pied occasionnel pour ces arrivistes sans valeurs. Peu d’entre eux s’étaient attardés sur les exécutions des militaires, et quasiment aucun n’avaient organisé d’interviews sur le sujet. Pas assez croustillant, pas assez intéressant peut être : les familles s’en souviendront certainement.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires