Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 18:59

        Olivier Besancenot, égérie trotskiste, n’a jamais vraiment fait mystère de ses opinions. Mais il est toujours opportun d’en faire ressortir toutes leurs contradictions et leur perversité. Ainsi, lorsque récemment il déclarait face à Roselyne Febvre, dans l’émission « Politique » sur France 24 être favorable à « la liberté de circulation, d’installation et l’égalité des droits intégrale », le porte-parole du Nouveau (sic) parti anticapitaliste (re-sic) signe sa dernière pantalonnade.

 

        En réaction aux propos de Chantal Brunel appelant à « remettre <les clandestins> dans les bateaux,» jouant sur une comédie de sentimentalisme effréné, le meneur du mouvement d’extrême gauche versa dans l’indignation sur-jouée : « C’est la honte ! […] pour moins que ça, on était cent mille dans la rue y a encore dix ans ! […] Quelque chose a pété ! » a-t-il martelé. En guise de conclusion, il appelait à la sempiternelle soupe magique des militants antiracistes : régulariser tous les clandestins, égalité « intégrale » des droits...

Partager cet article
Repost0

commentaires