Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 23:20

 thumb.small.2303161100.jpg       La très sérieuse revue Contraception (« Journal international de santé reproductive ») rend compte dans son numéro à paraître publié aujourd'hui en ligne d'une étude sur les effets de la musique sur le « soin d'avortement chirurgical ».

Sept chercheurs menés par Justine Wu, de la faculté de médecine de l'Université du New Jersey, ont réalisé une étude pilote auprès de 26 femmes ayant subi un avortement chirurgical sous anesthésie locale. Une partie d'entre elles a subi la procédure en écoutant de la musique, l'autre devant se contenter de l'anesthésie locale.

        Les 26 avortées ont répondu à un questionnaire leur demandant d'évaluer la douleur, l'anxiété et la gestion de la situation ; on a également évalué la « satisfaction du patient ».

         Il en est résulté que les avortées en musique ont vu leur « anxiété post-procédurale » diminuer plus vite que les avortées en silence, et géraient mieux la situation. La « satisfaction » était haute dans les deux groupes (on en a déduit que la musique ne la faisait pas diminuer), qui par ailleurs annonçaient des niveaux de douleur similaires.

Bref, la musique adoucit beaucoup de choses, mais pas forcément les mœurs.

        Et le cynisme des avorteurs ne connaît pas de bornes…

Lu sur le blog de Jeanne Smits

Partager cet article
Repost0

commentaires