Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 21:42

Athènes, 26 mars

 

  186334770       Il est peu probable que la Grèce se serve de la décision de l'Union européenne de l'aider financièrement le cas échéant, a déclaré vendredi devant les journalistes à Athènes le gouverneur de la Banque de Grèce George Provopoulos.

       "Je pense que la Grèce ne s'en servira pas car les mesures qu'elle a récemment annoncées ne tarderont pas à donner leur effet", a-t-il dit.

      Les dirigeants des pays de la zone euro ont donné leur accord jeudi soir à la mise sur pied d'un mécanisme de prêts financiers à la Grèce, incluant le Fonds monétaire international (FMI).

La décision a été prise lors d'une réunion à Bruxelles des chefs d'Etat et de gouvernement des seize pays de la zone euro.

         Il s'agit d'un dispositif de prêts que la Grèce pourrait utiliser "en dernier recours" si elle ne parvenait plus à emprunter à des taux raisonnables sur les marchés pour financer ses déficits.   

        La Grèce est plombée par une dette nationale de 300 milliards d'euros et un déficit budgétaire qui a atteint 12,7% du PIB en octobre 2009.

          Début mars 2010, le gouvernement grec a annoncé l'adoption d'un nouveau paquet de mesures anticrise. L'objectif consiste à réaliser une économie de 4,8 milliards d'euros. A cet effet, il a été prévu d'augmenter la TVA, de réduire les primes des fonctionnaires et de geler les retraites.

       Fortes du soutien promis par la Commission européenne, les autorités grecques sont persuadées que ces mesures aideront le pays à diminuer le déficit budgétaire de 12,7% à 8,7% du PIB d'ici la fin 2010.

Partager cet article
Repost0

commentaires