Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 00:19

  thumb.small.20051219 OBS934815       La France est devenue mardi le 14e Etat au monde à autoriser le mariage homosexuel, une réforme voulue par le pouvoir socialiste qui a révélé une profonde fracture dans le pays où les opposants ne désarment pas face à "un changement majeur de civilisation".

Lors d'une séance qualifiée d'"historique" par la majorité, le Parlement a adopté définitivement le projet de loi pour "le mariage pour tous", qui ouvre en outre l'adoption plénière aux couples homosexuels mariés, après le vote solennel de l'Assemblée nationale par 331 voix contre 225.

"C'est un texte généreux, c'est un texte d'égalité",s'est réjouie la ministre de la Justice Christiane Taubira, "submergée d'émotion".

Quatre députés PS ont voté contre, quatre se sont abstenus. Deux élus UMP - Benoist Apparu et Franck Riester - ont dit "oui", cinq se sont abstenus, dont Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire. Quatre députés UMP, dont Henri Guaino, ont émis un vote positif par erreur.

Le climat était tendu autant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'hémicycle près duquel "anti" et "pro" mariage gay avaient prévu de manifester sous haute surveillance policière.

Quatre opposants qui avaient pris place dans les tribunes du public à l'Assemblée ont tenté de déployer une banderole sur laquelle était écrit "Référendum" et ont été rapidement ceinturés. "Sortez-moi ces excités, les ennemis de la démocratie n'ont rien à faire ici!", a lancé le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, (avec un grand sens de l'autodérision...) qui a annoncé sur i>télé avoir déposé plainte, un agent de l'Assemblée ayant été blessé.

Partager cet article
Repost0

commentaires