Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 22:19

  thumb.small.1762486_3f722d9c_2388_11e1_8a98_00151780182c_64.jpg      Les consommateurs de cannabis sont de plus en plus nombreux à cultiver leur propre herbe en toute illégalité. Les autorités craignent de voir le crime organisé s’implanter dans ce marché.

Les spécialistes en sont convaincus : c’est une « avalanche verte » qui menace l’Europe. Jusqu’alors dominé par la consommation d’une résine de cannabis majoritairement marocaine, le Vieux Continent, à commencer par la France, se convertit progressivement à l’herbe, une marijuana cultivée sur son sol.

« Depuis plus de dix ans, le nombre de plantations découvertes est en augmentation exponentielle », notent ainsi les chercheurs de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies dans un récent rapport.

        En début de semaine encore, 550 plants ont été dénichés par les gendarmes dans les sous-sols de deux pavillons de l’Aude. En la matière, les Français ont la main particulièrement verte. Gros consommateurs — 4 millions d’entre eux ont fumé au moins un joint dans l’année écoulée —, ils se sont également découverts des talents de cannabiculteurs.

         Selon l’OFDT, ils sont ainsi au moins 150000 — le double selon le réseau Cannabis sans frontières — à transformer un cagibi, un placard ou un coin de jardin en une plantation illégale, pour laquelle ils encourent jusqu’à vingt ans de prison.

          « C’est bien simple, quand vous avez l’œil, l’été, vous en voyez partout ! »
Un randonneur

        Dans la grande majorité des cas, les plantations de cannabis ne sont « pas reliées à des organisations criminelles » mais restent « le fait d’individus qui produisent pour leur consommation personnelle », rappelle l’Observatoire des drogues.

Partager cet article
Repost0

commentaires