Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 16:39
    7104172-10883631    Quand il n'y a plus de nouveaux impôts, il y en a encore. Au nom de la justice sociale, en apparence ; pour remplir - un peu - les caisses, en réalité. 

 

 

        Le gouvernement l'avait promis, juré : pas de nouvelles initiatives fiscales. Pourtant, l'administration continue d'en inventer une par semaine ou presque. Et le gouvernement suit. Pour financer le Grand Paris et ses transports en commun, il manque 140 millions d'euros. Manuel Valls prévoit soit d'augmenter la taxe spéciale d'équipement instaurée localement en 2011, soit de matraquer les entreprises franciliennes qui disposent d'un parking. Oui, d'un parking ! Celles qui ne font aucun effort et laissent leurs salariés se garer dans la rue seront épargnées. 

 

       Fleur Pellerin a évoqué la piste de la taxe sur les cartouches d'encre pour voler au secours du Centre national du livre, avant de se rétracter. Michel Sapin, lui, a bien confirmé mardi 4 novembre que le projet de loi de finances pour 2015 contenait une disposition de surtaxe des résidences secondaires dans les "zones tendues". 

Pourquoi pas une taxe sur les viennoiseries ou les bouquets de fleurs ? 

        En français, cela signifie que les propriétaires d'appartement ou de maison qu'ils n'habitent pas en permanence, dans la région parisienne, sur la côte atlantique ou méditerranéenne, ainsi que dans certaines communes des Alpes ou du Pays basque, verront leur taxe d'habitation majorée de 20 %. Montant attendu : 150 millions d'euros par an. Il s'agit d'un avatar de la "taxe week-end" inventée sousJean-Marc Ayrault, qui avait dû faire machine arrière sous les huées. Cette fois, on entend surtout les applaudissements d'Anne Hidalgo et de son adjoint communiste. 

       Puisque l'administration fiscale semble saisie par le démon de la créativité fiscale, aidons-la. Elle pourrait aussi inventer une taxe sur les viennoiseries et les bouquets de fleurs (sauf le dimanche).

Partager cet article
Repost0

commentaires