Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 18:33

   01.JPG     Jeudi soir, à l'appel de l'institut Civitas, nous nous sommes rendus Place de Bretagne, à Rennes, où des centaines de catholiques et de militants politiques (dont nos camarades des Jeunesses Nationalistes) se sont rassemblés avant de partir en cortège en direction du Théâtre National de Bretagne, où l'odieuse pièce cathophobe et subventionnée « sur le concept du visage du fils de Dieu » était jouée.

 

 

 02.JPG        Le Parti de la France ayant également appelé à se rendre à cette manifestation, nous avons pu rencontrer plusieurs sympathisants et militants de notre mouvement, et notamment nos camarades de Mayenne, venus défendre nos valeurs de civilisation contre l' « œuvre » de Castellucci, sataniste déclaré.

 

         Place de Bretagne, après une intervention rappelant la raison de notre mobilisation et avoir répondu à plusieurs sollicitations médiatiques, Alain Escada (Civitas) donna la coup d'envoi de notre marche vers le théâtre.

 

 

 

03.jpg       Après avoir défilé dans la ville en enchaînant chants catholiques et slogans dénonçant la cathophobie, le cortège s'est retrouvé bloqué par des grilles déployées par les CRS en travers de notre route, un matériel excessif pour une manifestation pacifique et déclarée en préfecture ! Un riverain a d'ailleurs confié à la presse locale qu'il n'avait jamais vu ça... la République perd-t-elle ses moyens à l'idée de voir la jeunesse catholique enfin relever la tête après des décennies d'anti-catholicisme primaire, facile et idéologique ? Les moyens disproportionnés déployés par la préfecture de police de Paris le mois dernier et les arrestations abusives qui s'en sont suivies semblent indiquer que oui !

 

 

 

        Preuve de leur non-violence et du ridicule de la puissante mobilisation de moyens sécuritaires, les manifestants se sont alors agenouillés et ont commencé la récitation du chapelet.

 

 

   04.JPG    Le chapelet fut perturbé par les cris d'une bande de dégénérés politiques venus scander des slogans anti-fascistes et chanter l'internationale, deux énergumènes, gauchistes hystériques, tentèrent même de créer le trouble au sein de notre manifestation avant d'en être efficacement et rapidement évacués par le service d'ordre de Civitas. Ces gauchistes n'étaient, comme d'habitude, que des jeunes gens désœuvrés qui se croient anti-fascistes tout en voulant faire interdire des rassemblements déclarés en préfecture et qui se croient être un mouvement de jeunesse alors qu'ils ne constituent qu'un agglomérat d'individus décadents qu'on a pu retrouver plus tard éparpillés dans Rennes à hurler et consommer de l'alcool.

 

 

 

   05.JPG    Une fois les faux rebelles gauchistes évacués (il faudrait leur rappeler qu'ils sont venus défendre le préfet, la police, le ministère de la culture et une pièce subventionnée par l’État...), la manifestation est retournée vers la place de Bretagne comme elle en était partie : en chansons et en slogans.

 

 

 

   06.JPG    La dispersion s'est effectuée dans le calme, avec le sentiment d'avoir accompli notre devoir de catholiques et de Français : défendre notre religion, notre culture et notre civilisation, dénoncer cette république laïque et l'opposer à la France, qui, n'en déplaise, est catholique !

 

 
 

source : http://j14pdf.over-blog.fr/article-l-honneur-du-christ-defendu-a-rennes-88522135.html

Partager cet article
Repost0

commentaires