Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 21:45

  pataygrande.jpg     Après la délivrance d'Orléans, les Anglais se retirent sur Jargeau et Meung. Dès le 9 Mai, Jeanne partit pour Tours où elle devait rencontrer le roi. En route, elle s'arrêta 2 jours à Blois. Le roi l'emmena ensuite à Loches. Trois semaines s'écoulèrent en inutiles discussions si bien qu'un jour, elle entra dans la salle du conseil, se jeta à genoux et dit : " Noble dauphin, ne tenez plus tant de si longs conseils, venez vite à Reims, prenez y votre digne couronne".

Mais du point de vue militaire, il fallait définitivement écarter la menace anglaise qui tenait encore 3 places fortes sur la Loire; Jargeau, Meung et Beaugency. Enfin le roi se décida à agir. II ordonna de concentrer l'armée dans la région de Selles sur Cher où Jeanne se rendit début Juin. Le 8, elle partit pour Orléans en passant par Romorantin et y arriva le 10. Comme le dit le colonel de Liocourt, "ainsi interposée entre les fractions de l'ancienne armée de Salisbury réparties à l'Est (Jargeau) et a l'Ouest (Meung- Beaugency), et l'armée de Fastalf en marche vers le Sud, elle entama tout de suite une magnifique série de manœuvres".

Le 11, elle se mit en marche sur Jargeau située sur la rive sud ; le soir même, une grosse bombarde faisait une brèche dans les remparts et le lendemain 12, elle s'élançait à l'assaut, entraînant ses soldats. La ville fut prise dans la journée et la garnison faite prisonnière. Sans perdre un instant, le 13, elle était à Orléans et le 15 dans l'après midi, elle se trouvait en face du pont fortifié de Meung (situé sur la rive Nord) qui fut pris aussitôt. L'armée put ainsi traverser le fleuve car ce pont se trouvait en dehors de la ville en amont.

Au lieu de l'attaquer, elle la contourna et marcha sur Beaugency où elle parvint le 16. Tandis que les Français se préparaient au siège de cette place, on apprit l'arrivée de l'armée anglaise de Fastalf. Celui- ci renonça à secourir Beaugency et se prépara à reprendre le pont de Jargeau. Son assaut était prévu pour le 18 Juin Pendant la journée du 17, les Français offrirent une capitulation honorable aux défenseurs de Beaugency qui fut signée dans la nuit du 17 au 18.

Dès le matin du 18, des éclaireurs français venant de Beaugency rencontrèrent l'armée de Fastalf à laquelle s'était jointe la garnison de Jargeau ; dès que l'avant garde fut au contact, la bataille s'engagea. Les Anglais qui avaient décidé de se retirer sur Paris à cause de la reddition de Beaugency, avaient déjà commencé leur retraite ; ils furent pris de panique et la victoire de Patay fut une poursuite de Saint Sigismond à Patay sur 9 kms. On trouve encore de nos jours des fers à chevaux de type anglais entre ces 2 villages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires