Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 20:24

Moscou, 2 septembre

 

   187350667.jpg      Il se peut que les soldats américains retournent un jour en Irak, a supposé jeudi dans un entretien avec RIA Novosti Mikhaïl Marguelov, président de la Commission pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

        "Le retrait d'Irak des troupes US annoncé par le président américain Barack Obama sera-t-il symbolique ou effectif? Cela dépendra pour beaucoup des Irakiens eux-mêmes, notamment de la capacité du nouveau gouvernement du pays de contrôler la situation sans l'appui de troupes étrangères. Où dans un certain temps il passera un accord avec les Américains sur le retour de leurs soldats en Irak", a expliqué le sénateur.

         Et d'ajouter que la fin de la mission de combat américaine confiait  aux seuls Irakiens la poursuite de la lutte contre l'insurrection, dans un contexte d'impasse politique dans le pays en l'absence d'entente entre les différents blocs pour former un gouvernement près de six mois après les élections.

         Selon M.Marguelov, pour que la vie en Irak revienne à la normale, la communauté internationale doit l'épauler, car sept ans après la chute du régime de l'ex-président irakien Saddam Hussein, la situation est encore loin d'être stabilisée dans ce pays, tant en matière de sécurité que sur le plan de la politique.   

       "On ne doit pas oublier que la stabilité au Proche-Orient est d'une importance régionale, mais aussi et surtout internationale", a-t-il souligné.

         Mardi dernier, dans un discours solennel à la Nation prononcé de la Maison blanche, le président américain Barack Obama a annoncé la fin officielle de la mission de combat en Irak. L'opération Liberté irakienne qui a suivi l'intervention des troupes américaines en Irak avait été lancée en mars 2003 par son prédécesseur George W.Bush. 

         A l'époque, les services secrets américains affirmaient détenir des preuves de l'existence d'armes de destruction massive en Irak. Pourtant, ces informations qui ont servi de prétexte au déclenchement de l'opération militaire en Irak étaient fausses. 

        Toutefois, en sept ans et demi d'opérations militaires en Irak aucune preuve n'a été trouvée pour attester que le régime de Saddam Hussein avait disposé d'armes de destruction massive. 

       Après plus de sept ans de guerre et de violences, la situation en Irak est loin d'être apaisée. Les effectifs de l'armée américaine sont récemment passés sous la barre symbolique des 50.000 soldats, contre 170.000 en 2007. L'ensemble des forces américaines doit avoir quitté le pays d'ici à fin 2011. La guerre en Irak a coûté près de 1.000 milliards de dollars et causé la mort de 4.400 militaires américains et d'au moins 100.000 civils irakiens.

Partager cet article
Repost0

commentaires