Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 20:56

Paris, 16 octobre

 

 187647711.jpg       Médiateur dans le règlement du conflit russo-géorgien de 2008, la diplomatie française a salué vendredi, dans un communiqué, la décision de Moscou de retirer ses gardes-frontières du village de Perevi, situé sur un territoire controversé entre l'Ossétie du Sud et la Géorgie.

        "L'annonce de l'évacuation de Perevi est une bonne nouvelle. La partie russe se conforme à des engagements pris sur l'application des accords du 12 août et du 8 septembre 2008. Il reste bien entendu de nombreux problèmes en suspens pour restaurer la paix et la stabilité en Géorgie, mais cette annonce va dans le bon sens", stipule le document.

        La décision de Moscou a été annoncée vendredi par le chef adjoint de la diplomatie russe Grigori Karassine en commentaire du nouveau round des discussions de Genève sur la sécurité et la stabilité en Transcaucasie (13 octobre).

Selon Paris, "ce succès confirme l'utilité des discussions de Genève".

        La France a "rappelé son attachement à la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Géorgie dans ses frontières internationalement reconnues".

       Les discussions de Genève font suite au conflit d'août 2008 en Ossétie du Sud et se déroulent depuis octobre 2008, en associant les délégations géorgienne, russe et américaine, ainsi que les représentants de l'Abkhazie, de l'Ossétie du Sud, de l'Union européenne, de l'Onu et de l'OSCE. Elles visent à prévenir une reprise des hostilités et des violences dans la région.

         Le 26 août 2008, suite à une offensive militaire lancée par l'armée géorgienne contre Tskhinvali, la Russie a reconnu l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. La Géorgie, qui considère les deux républiques comme des "territoires occupés", a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou.

Partager cet article
Repost0

commentaires