Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 13:18

   0507shio-mgvime02.jpg    Notre Saint-Père Jean de Zedazeni et ses douze disciples, Abibus de Nekresi, Antoine de Martkopi, David de Gareji, Zenon de Iqalto, Thaddeus de Stepantsminda, Jesse de Tsilkani,

        Joseph d'Alaverdi, Isidore de Samtavisi, Michael de Ulumbo, Pyrrhus de Breti, Stephen de Khirsa, et Shio de Mgvime, ascètes syriens et les pères fondateurs de la vie monastique géorgien.

        Saint Jean a reçu son Education spirituelle à Antioche. Tôt dans sa jeunesse, il fut tonsuré Moine et se retira dans le désert. Le Seigneur, en reconnaissance de son humilité, de diligence dans le jeûne et la vigilance dévot, bénit son fidèle serviteur avec le don de guérir les malades et chasser les démons. Saint-Jean a été célébrée pour ses actions et ses miracles saints. Foules curieuses essaimeraient autour de lui, et après un certain temps il a trouvé nécessaire de se retirer dans la solitude encore plus profonde.

       Emmenant avec lui plusieurs de ses disciples, il a choisi une région éloignée, façonné pour lui-même une cellule, et a commencé à travailler comme un ermite. Une fois la Très Sainte Mère de Dieu est apparu à Saint-Jean et lui dit: «Prenez douze moines et aller avec eux à la Géorgie, la nation éclairée par le Nino Equal-to-the-Apôtres, et de renforcer l'âme chrétienne de son peuple."

       Saint Jean liée à la vision de ses disciples, et après beaucoup de jeûne et de prière, il en choisit douze d'entre eux: Abibus, Anthony, David, Zenon, Thaddeus, Isidore, Joseph, Jesse, Michael, Pyrrhus, Stephen, et Shio. Il a laissé ses disciples restants dans le désert dans les soins de l'abbé, le Euthymius aîné béni, et partit pour la Géorgie avec les douze qu'il avait choisi.

        Par la révélation divine du roi géorgien Parsman et Catholicos Evlavios reçu les bonnes nouvelles que les vénérables pères étaient en Mésopotamie, sur le chemin de la Géorgie, et ils se précipita à leur rencontre avec les honneurs appropriés. Roi Parsman et Catholicos Evlavios rencontré les saints Pères comme ils approchaient de Mtskheta.

       Les saints Pères vénérés du bois myrrhe streaming du Pilier vie et la tunique de Jésus Christ à la cathédrale Svetitskhoveli. De là, Saint-Jean et ses disciples ont voyagé dans toute la Géorgie, en visitant ses nombreux lieux saints.

        Avec la bénédiction du catholicos Evlavios, Saint-Jean et ses disciples installés sur Zedazeni Mountain, où un temple païen à l'idole Zadeni avait avait été réservé. Les moines vivaient dans les cellules malheureux, ne mangeant que des plantes et de prier sans cesse.

        Ayant entendu parler des efforts spirituels de Saint-Jean et ses disciples, les croyants chrétiens ont commencé à affluer vers Zedazeni Montagne. Beaucoup ont brûlé de désir pour la vie monastique, et certains ont abandonné le monde à rejoindre les saints Pères à Zedazeni. De cette façon, Zedazeni Montagne a été transformé en une résidence d'ermites.

        Une nuit, la Très Sainte Mère de Dieu apparut de nouveau à Saint-Jean et lui a demandé d'envoyer ses disciples à travers le pays pour prêcher la Parole de Dieu. Dans la matinée, après avoir lié la vision de ses disciples, Saint John leur a conseillé: "Notre Seigneur Jésus-Christ nous a envoyés pour accomplir de bonnes actions pour ce pays et son peuple, car ils sont nouvellement graines plantées dans la foi chrétienne. Par conséquent, nous allons de l'avant, chacun dans sa propre direction, de prêcher la Parole de Dieu! "

      St. Jean est resté à Zedazeni et vaquait à ses travaux habituels dans la société de l'Deacon Ilia. Zedazeni Montagne était sans eau, mais Saint-Jean a prié Dieu pour un ressort, et le Seigneur lui a envoyé un ressort de guérison au sommet de la montagne. Grâce saintes prières de Saint-Jean, un ours qui venait souvent à la source de boisson a été apprivoisé et est devenu un gardien et protecteur du monastère de Zedazeni.

         (À ce jour, les bêtes de la forêt Zedazeni ont jamais dérangé une seule âme). Grâce aux intercessions de Saint-Jean, un homme muet et paralysé depuis son enfance a commencé à parler et à marcher.

         Après avoir servi Dieu continuellement pendant de nombreuses années, Saint-Jean a reçu un signe que sa mort approchait. Il a appelé ses disciples, il les bénit, leur fit ses adieux, et les quitta pour l'enterrer dans la grotte où il avait habité. Après avoir reçu la sainte communion, St. John vit les cieux ouverts et les pouvoirs incorporels avec les armées de saints resplendissant.

         Le Seigneur dit de Jean toHimself, disant: «Je suis le Seigneur, le Dieu de ton père Abraham. Venez et je vous donnerai du repos de vos travaux ».

        Le Saint-Père a prié et a donné son âme au Seigneur. Après son repos disciples de St. John raisonnaient entre eux que d'une grotte sombre était inapte à servir de lieu de sépulture de leur père saint, et avec beaucoup de respect qu'ils ont enterré ses restes dans une église, au pied de la montagne. Mais soudain, un violent tremblement de terre a secoué le sol où ils se trouvaient. La terre a cessé de tremblement de terre seulement après que les disciples apeurés se souvenaient de la volonté de leur berger et réalisé que les tremblements étaient un signe de Dieu. Alors les disciples, un prêtre et un diacre ont découvert les saintes reliques et inhumés Saint-Jean selon sa volonté. Alors qu'ils étaient en cours de traduction, les saintes reliques de St. John guéri de nombreux malades et démoniaques.

        Au 10ème siècle, à l'époque du Catholicos Clement (908-923), une église en l'honneur de saint Jean-Baptiste a été construite sur le côté sud de la grotte de Saint-Jean. La tombe du Saint-Père se trouve près de l'autel de cette église.

        Le saint martyr Abibus de Nekresi a été consacré évêque de Nekresi à la demande de Parsman VI, roi de Kartli, et Catholicos Evlavios. Rempli d'un saint zèle, évêque Abibus converti de nombreux païens à la foi chrétienne.

        Au 6ème siècle, les Perses ont obligé de nombreux Géorgiens à renier le Christ et le culte feu conformément à leur propre coutume. Lorsque saint Abibus versé de l'eau sur leur autel du sacrifice pour éteindre le «feu sacré», les Perses enragés l'ont battu cruellement, puis le lapidèrent à mort.

       Par ordonnance du marzban (vice-roi de Perse), les saintes reliques du martyr Abibus sont restés pendant trois jours sous le ciel ouvert. Mais à la grande stupéfaction de la marzban, ni bête ni oiseau ne les toucher.

         La quatrième nuit, moines du monastère de Rechi sont arrivés et ont traduit les saintes reliques à Monastère Samtavisi pour l'enterrement approprié. Plus tard, par ordre de Stepanoz (600-619), le souverain légitime de Kartli, les saintes reliques de saint Abibus ont été traduits à nouveau, au monastère Samtavro à Mtskheta, et enterrés dans le sanctuaire sous la table de l'autel.

        Saint Antoine de Martkopi portait toujours avec lui une icône du Sauveur "Non-made-by-mains», qu'il avait fait venir de Edesse en Asie Mineure.

        Un amoureux de la solitude, St. Anthony réglé dans Lonoati Gorge, mais les nombreux chrétiens curieux, attirés par ses prières et ses miracles, perturbé sa retraite. Ainsi, le Saint-Père a construit un monastère pour ses fidèles, a retiré en réclusion au-delà de la Alazani, et plus tard réglé sur Akriani Montagne. Dans son nouveau ermitage, il a mangé la plupart des plantes et l'écorce des arbres, et Dieu a envoyé un ours à lui apporter de la nourriture. Plus tard, saint Antoine érigé un pilier au sommet de la montagne et a habité sur pour dix huit ans.

        Le vénérable père a reçu un signe de Dieu lorsque sa mort était imminente, et au moment de son repos, il était agenouillé en prière devant l'icône du Sauveur. Ses disciples porta ses saintes reliques vers le bas de la colonne et les ont enterrés dans le monastère qu'il avait fondé, en face de l'icône de la Mère de Dieu.

         Saint-David de Gareji installe d'abord dans la banlieue de Tbilissi, la nouvelle capitale de la Géorgie. Grâce à sa prédication merveilleuse, Saint-David converti de nombreux adorateurs du feu et a réuni des gens de beaucoup de croyances à la foi chrétienne.

        Un jour, les adorateurs du feu se sont vengés: ils ont soudoyé une femme enceinte à se mettre d'accord à leur régime et accuser St. David d'adultère. Mais le thaumaturge St. David toucha son personnel dans l'utérus de la femme et dit: «Au nom du Seigneur Jésus-Christ, je te l'ordonne, infantile, nous dire qui est votre vrai père!» L'enfant prononça le nom de son vrai père de l'intérieur du ventre de sa mère. La foule des spectateurs a été indigné et a commencé à lapider les calomniateurs païens.

         Profondément troublé par les émeutes et incapable d'arrêter l'effusion de sang, St. David partit avec son disciple Lukiane.

        M. David et Lukiane installés dans le désert Gareji dans le sud Géorgie. Le Seigneur leur a fourni de la nourriture en abondance: tous les jours, sauf le mercredi et le vendredi, un troupeau de cerfs est venu leur rendre visite. Lukiane traire les animaux, et quand David a fait le signe de la croix sur le lait, il a été miraculeusement transformé en fromage.

       Les nouvelles des merveilles réalisées par les saints pères se répandit rapidement, et bientôt le désert Gareji est devenu un refuge pour les nombreux chrétiens qui avait faim de mener une vraie vie ascétique.

       Après un certain temps un moine pieux appelé Dodo venu de Ninotsminda, un village dans l'est de la Géorgie, et, après avoir reçu la bénédiction de son père spirituel, a établi le monastère de la Très Sainte Mère de Dieu sur le versant oriental des montagnes Gareji. Depuis ce temps, la plage de l'Est a été appelé «Gamme de Dodo."

        St. David est allé à Jérusalem en pèlerinage, mais quand il est arrivé, il a soudainement jugé indigne et n'a pas osé franchir les portes de la ville. Il a prié avec ferveur devant les portes de la ville, puis, dans sa profonde humilité, a choisi trois pierres à prendre avec lui comme des trésors et partit. Cette même nuit, un ange apparut au patriarche Elias de Jérusalem et lui a dit qu'un moine nommé David, qui était arrivé de la Géorgie, était enlever toute la grâce de la Terre Sainte. Les messagers du patriarche trouvé St. David et saisi de lui deux des pierres. La troisième pierre il ramené au monastère Gareji.

         Après avoir servi le Seigneur toute sa vie, à travers beaucoup de souffrances et de tribulations, l'agréable à Dieu St. David reposait paisiblement et a été enterré au monastère de David-Gareji.

        Saint Jesse de Tsilkani a été consacré évêque de Tsilkani par Catholicos Evlavios, à la suggestion de Saint Jean de Zedazeni. Le Saint-Père a prêché à des foules nombreuses et converti de nombreux non-croyants. Avant longtemps, de nombreux adeptes se sont rassemblés autour de lui. Saint Jesse, comme les autres disciples de Saint-Jean, a été doté de la capacité de faire des miracles.

         Une fois St. John a décidé de tester la foi de ses disciples, et il avait besoin chacun d'entre eux de faire un miracle. Quand ce fut le tour de Saint-Isidore, il descendit à la rivière Ksani, traversé, puis toucha son personnel à l'eau et cria: «Au nom du Seigneur, je vous ordonne de me suivre!" Immédiatement la rivière a commencé de circuler dans la direction opposée, et il suivi chaque mouvement du personnel de la vénérable père. Saint-Isidore a conduit à la rivière Monastère Tsilkani.

Ayant été témoin de ce miracle, beaucoup de gens ont été convertis à la vraie foi.

       Saint-Isidore a reçu un signe du ciel, lorsque son repos était proche. Il partageait les saints dons et la prière rendit son âme à Dieu. Saint-Isidore est enterré dans l'église Tsilkani de la Très Sainte Mère de Dieu.

        Saint-Joseph de Alaverdi portait toujours avec lui une croix qui avait été formé à partir du bois de la croix vivifiante de notre Sauveur. Avec la bénédiction de son maître, Saint-Joseph a prêché l'Evangile du Christ dans toute la région de Kartli en Géorgie orientale et installa plus tard dans le désert Alaverdi.

        Une fois Saint-Joseph a rencontré un noble païen et lui annonça la bonne la Parole de Dieu. Profondément inspiré par le Père Grâce rempli la prédication de Joseph, le noble fonda un monastère à Alaverdi. Les villageois de la région environnante ont entendu parler des exploits spirituels du Saint-Père, et beaucoup d'entre eux ont quitté le monde du travail avec lui. Le nombre d'ascètes de la région a commencé à augmenter de façon constante à partir de ce moment-là.

         Quand sa vie et le travail rempli tirait à sa fin, Saint-Joseph a nommé un nouvel abbé pour le monastère et reposait paisiblement dans le Seigneur. A ce jour, de nombreux miracles ont eu lieu sur sa tombe au monastère de Alaverdi.

        De sa jeunesse Saint-Shio de Mgvime (de la caverne) était un disciple de Saint Jean de Zedazeni, et il le suivit à la Géorgie. Saint-Shio réglé dans Sarkineti, une région au nord-ouest de Mtskheta. La Très Sainte Mère de Dieu bénit le moine, et il effectue ses travaux conformément à ses révélations.

        Une colombe serait apporter de la nourriture à la bienheureux père, et Saint Evagre (à cette époque la règle de Tsikhedidi) témoin de ce miracle un jour en chasse dans la région. Profondément inspiré par ses travaux incessants, le prince a quitté le monde de devenir le disciple de saint Shio. Il ne fallut pas longtemps avant que le désert de Saint-Shio est rempli de gens qui aspiraient à la vie ascétique. Saint-Shio fonda un monastère dans Sarkineti, a réuni près de deux mille moines de travail avec lui, et leur a demandé dans une vie ascétique rigoureuse.

        Ayant innombrables miracles accomplis, Saint-Shio enfin promis à Dieu qu'il passerait le reste de sa vie dans un puits qu'il avait creusé pour lui-même. Il a nommé Evagre abbé du monastère et est entré en réclusion au fond du puits. Là, il a passé quinze ans et reposait paisiblement dans le Seigneur. Saintes reliques de Saint-Shio sont enterrés dans ce puits, et à ce jour de nombreux miracles ont eu lieu sur sa tombe.

        Saint Pyrrhus de Breti, appelé «image divine de repentance», fonda un monastère dans Breti, sur la rive de la rivière Jvaristsqali. Ses reliques sont enterrés dans l'église de ce monastère.

         Saint Isidore de Samtavisi prêché la foi chrétienne dans Kartli pendant de nombreuses années, conformément aux instructions de son maître. Sur la rive orientale de la rivière Rekhula, il a fondé le monastère de l'Icône Samtavisi du Sauveur "Non-made-by-mains.» Il reposa et a été enterré à ce monastère.

        Saint Thaddée de Stepantsminda d'abord prêché à Mtskheta, et plus tard, il fonda un monastère au pied de la montagne Zedazeni. Après le repos de Saint-Jean, Saint-Thaddeus continua à prêcher tout au long de Kartli et érigé de nombreuses nouvelles églises. Parmi eux, l'église de la Protomartyr

        Stéphane dans Ourbnissi est un exemple glorieux. Vers la fin de sa vie Saint Thaddée retira dans une grotte à Tsleva montagne non loin de la ville de Kaspi. Il reposait paisiblement et est enterré à cet endroit.

         Saint-Etienne de Khirsa et ses compagnons ont prêché dans toute la région de Kakhétie dans l'est de la Géorgie. Plus tard, Saint-Etienne a fondé le monastère Khirsa près du château Kharnabuji. Il est enterré dans le sanctuaire de l'église de la Protomartyr Stephen à Khirsa.

        Saint-Zenon de Iqalto prêché la foi chrétienne dans le nord de Kakhétie et fondé le monastère Iqalto. Il reposait paisiblement, après avoir accompli beaucoup de bonnes œuvres pour le compte de la vraie foi. Saint-Zenon est enterré à Iqalto dans l'église de l'Icône du Sauveur "Non-made-by-mains."

       St. Michaël de Ulumbo prêché la foi chrétienne dans le nord de Kartli et de l'Ossétie. Il fonda un monastère dans la Ulumbo (nommé d'après le Mont Olympus (en vieux géorgien Mont Olympe est connu comme le mont Ulumbo), un centre du monachisme en Bithynie, en Asie Mineure.) Zone, où ses reliques miraculeuses ont ensuite été enterrés .

         Beaucoup d'enfants géorgiens ont été soulevés dans les monastères fondés par les Treize Pères syriens. Pendant des siècles, la grâce divine des saints ascètes est répandu parmi le peuple géorgien et tout au long de leur terre.

         Ces monastères et les saints pères qui les ont fondés continuent de protéger le peuple géorgien contre toutes sortes de péché et l'incrédulité.

Partager cet article
Repost0

commentaires