Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 18:08

        Saint Abramius l'Ermite et la Bienheureuse Maria, sa nièce de la Mésopotamie, a vécu la vie ascétique dans le village de Chidan, près de la ville d'Edesse. Ils étaient contemporains et compatriotes de St Ephrem le Syrien (Janvier 28), qui plus tard a écrit au sujet de leur vie.

       St Abramius a commencé son exploit difficile de la vie Solitaire dans la fleur de la jeunesse. Il a quitté la maison de ses parents et s'est installé dans un endroit désert, loin de séductions mondaines, et il passait ses journées dans la Prière incessante. Après la mort de ses parents, le saint a refusé son héritage et a demandé sa famille pour le donner aux pauvres. Par sa vie ascétique rigoureuse, le jeûne, et l'amour pour l'humanité, Abramius attiré vers lui beaucoup cherchant après l'illumination spirituelle, la prière et la bénédiction.

         Bientôt sa Foi a été mis à rude épreuve, comme il a été nommé Prêtre dans un des villages des païens de la Mésopotamie. Pendant trois ans, et ménagent pas leurs efforts, le saint peiné sur l'illumination des païens. Il a démoli un temple païen et construit une église. Humblement dérision durable et même les coups de obstinés adorateurs d'idoles, il supplia le Seigneur, «Regarde, ô Maître, sur ton serviteur, exauce ma prière. Fortifie-moi et définissez vos serviteurs libres de pièges diaboliques, et de leur accorder à Vous le savez, le seul vrai Dieu. " Le pasteur zélé a été accordé le bonheur de voir l'aboutissement de ses efforts justes: les païens sont venus à croire en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, et St Abramius baptisé lui-même.

        Ayant rempli son devoir sacerdotal, Abramius nouveau retiré dans son désert, où il a continué à glorifier Dieu, et de faire sa sainte volonté. Le diable, de honte par les œuvres de St Abramius, a essayé de le piéger avec des pensées orgueilleuses. Une fois à minuit, quand St Abramius était en prière dans sa cellule, tout à coup une lumière brilla et une voix se fit entendre: «Heureux êtes-vous, Abramius, pour aucun autre homme a fait ma volonté que vous avez!" Réfutant les ruses de l'ennemi, le saint dit: «Je suis un homme pécheur, mais j'ai confiance en l'aide et la grâce de mon Dieu, je ne vous crains pas, et vos illusions ne me font pas peur.». Puis il ordonna au diable de partir, au nom de Jésus-Christ.

        Une autre fois, le diable a comparu devant le saint sous la forme d'un jeune homme, a allumé une bougie et se mit à chanter le Psaume 118/119, «Heureux les hommes intègres dans leur voie, qui marchent dans la loi du Seigneur." Voyant que cela aussi était une tentation démoniaque, l'Ancien lui-même traversé et a demandé, "Si vous savez que les hommes intègres sont bénis, alors pourquoi les déranger?"

        L'humeur a répondu, "je les provoquer afin de les conquérir et les détourner de toute bonne action." A cela, le saint répondit : «Vous gagner la victoire sur ceux qui, comme vous, se sont éloignés de Dieu. Vous êtes obligés de disparaître, comme la fumée dans le vent, de devant la face de ceux qui aiment Dieu." Après ces mots, le diable disparut. Ainsi, saint Abramius vaincu l'ennemi, renforcé par la grâce divine. Après cinquante ans de vie ascétique, il s'endormit paisiblement dans le Seigneur.

        La nièce à St Abramius, la Moniale Maria, a grandi étant édifié par son enseignement spirituel. Son père est mort quand elle avait sept ans, et c'est ainsi qu'elle a été élevée par son oncle saint. Mais l'ennemi de la race de l'homme a essayé de la détourner de la vraie voie. A vingt-sept ans, elle tomba dans le péché avec un homme. Bien honte, elle a quitté sa cellule, est allé dans une autre ville et ont commencé à vivre dans un bordel. Deux ans plus tard, quand il a appris cela, St Abramius lui-même vêtu d'un costume de soldat, de sorte qu'il ne devrait pas être reconnu, et il est allé à la ville pour trouver sa nièce. Feignant d'être l'un de ses «clients», il a révélé son identité une fois qu'ils étaient seuls. Avec beaucoup de larmes et d'exhortations, il l'amena à la repentance et la ramena à sa cellule.

        Ste Maria est retournée à sa cellule et a passé le reste de ses jours dans la prière et les larmes du repentir. Le Seigneur lui pardonna et même lui a accordé le don de guérir les malades. Elle est morte cinq ans après St Abramius.

Partager cet article
Repost0

commentaires