Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 22:04

   1219Boniface.jpg     Le saint martyr Boniface était l'Esclave d'une riche jeune Femme Romaine nommé Aglaida il habitait avec elle dans une Cohabitation inique. Mais ils sentaient tous deux l'Aiguillon de la Conscience et ils voulaient en quelque sorte être purifié de leur péché. Et le Seigneur leur a accordé la possibilité de se laver de leurs péchés avec leur Sang et de finir leur vie dans la Repentance.

 

       Aglaïda appris que celui qui garde les reliques de saints martyrs à la Maison et les vénère reçoit une grande Aide pour gagner le salut. Sous leur influence, le péché est diminuée et la vertu l'emporte. Elle a organisé pour Boniface pour aller à l'Est, où il y avait une féroce persécution contre les chrétiens, et elle lui a demandé de ramener les reliques de certains martyrs, qui allait devenir un guide et protecteur pour eux.

 

       Comme il sortait, Boniface ri et a demandé :

«Ma dame, si je ne trouve pas les reliques, et si je me souffrir pour le Christ, acceptez-vous mon corps avec respect?" Aglaida le gronda, en disant qu'il partait sur une mission sacrée, mais il ne prenait pas au sérieux. Boniface réfléchit à ses paroles, et pendant tout le voyage il pensait qu'il était indigne de toucher les corps des martyrs.

 

       En arrivant à Tarse en Cilicie, Boniface a quitté ses compagnons à l'auberge et a procédé à la place de la ville, où ils étaient chrétiens torturaient. Frappé par l'horrible bestiale tourments, et de voir les visages des saints martyrs radieuse avec la grâce du Seigneur, Boniface s'émerveillait de leur courage. Il embrassa et baisa les pieds, leur demandant de prier pour qu'il puisse être trouvé digne de souffrir avec eux.

 

         Le juge a demandé Boniface qui il était. Il répondit: «Je suis chrétien», puis a refusé de sacrifier aux idoles. Ils l'ont déshabillé et l'ont pendu la tête en bas, le battre si fort que la chair est tombé de son corps, exposant l'os. Ils ont enfoncé des aiguilles sous les ongles, et finalement ils ont versé de l'étain fondu dans la gorge, mais par la puissance du Seigneur il est resté indemne. Les personnes qui ont été témoins de ce miracle crié: «Grand est le Dieu des chrétiens!" Puis ils ont commencé à jeter des pierres sur le juge, puis ils se dirigèrent vers le temple païen, afin de faire tomber les idoles.

 

         Le lendemain matin, quand les choses s'étaient calmées un peu, le juge a ordonné que le saint martyr être jeté dans un chaudron de goudron bouillant, mais cela a également causé la victime aucun mal. Un ange descendu du ciel et lui arrose alors qu'il entrait dans le chaudron. Le goudron a débordé le chaudron, éclaboussant et en brûlant les tortionnaires eux-mêmes. St Boniface a ensuite été condamné à la décapitation par l'épée. Sang et un liquide laiteux coulait de ses blessures. Voyant un tel miracle, environ 550 hommes ont cru en Christ.

 

         Les compagnons de Saint-Boniface, en attente pendant deux jours à l'auberge pour lui en vain, ont commencé à chercher pour lui, pensant qu'il avait enivré quelque part. Au début de leur recherche était sans succès, mais finalement ils sont tombés sur un homme qui avait été un témoin oculaire de la mort du martyr. L'homme leur a également conduit à l'endroit où le corps décapité gisait. Les compagnons de St-Boniface larmes lui demandai pardon pour leurs pensées inconvenantes sur lui. Après ils rachetèrent les restes du martyr, ils les ont ramenés à Rome.

 

        A la veille de l'arrivée d'un ange apparut à Aglaida dans son sommeil et lui a dit de se préparer à recevoir son ancien esclave, devenu frère et compagnon de service des anges. Aglaida a convoqué les membres du clergé, et elle a reçu les saintes reliques d'une grande vénération. Puis elle a construit une église sur l'emplacement de sa tombe et dédiée à la sainte martyre. Là, elle a consacré ses reliques, glorifié par de nombreux miracles. Après avoir distribué tous ses biens aux pauvres, elle se retira dans un monastère, où elle a passé quinze ans dans la repentance, puis s'endormit dans le Seigneur. Elle a été enterrée à côté de St-Boniface. Les péchés de l'un ont été emportées par son sang, l'autre a été purifié par ses larmes et l'ascétisme. Tous deux ont été trouvé digne d'apparaître sans tache devant notre Seigneur Jésus Christ, Qui désire pas la mort du pécheur, mais qu'il se détourne de sa méchanceté et de vivre (Ézéchiel 33:11).

 

Nous prions à Saint-Boniface pour la délivrance de l'ivresse.

Partager cet article
Repost0

commentaires