Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:52

     2982137853 1 3 nRuFHMNs     Saint Léon Ier le Grand, pape de Rome (440-461), a reçu une éducation raffinée et diversifiée, qui lui ouvrait la possibilité d'une excellente carrière mondaine. Il aspirait à la vie spirituelle, mais, et c'est pourquoi il a choisi la voie de devenir un archidiacre sous le pape Sixte III sainte (432-440), après la mort dont saint Léon a été choisi comme évêque de Rome en Septembre 440.

         Ces temps étaient difficiles pour l'Eglise, quand les hérétiques ont agressé l'Orthodoxie avec leurs faux enseignements. Saint Léon a combiné la sollicitude pastorale et  la bonté avec une fermeté inébranlable dans la confession de la Foi. Il était en particulier l'un des défenseurs de base de l'Orthodoxie contre les hérésies d'Eutychès et de Dioscore, qui a enseigné qu'il n'y avait qu'une seule nature dans le Seigneur Jésus-Christ. Il était aussi un défenseur contre l'hérésie de Nestorius.

          Il a exercé toute son influence pour mettre un terme à l'agitation par les hérétiques dans l'Église, et par ses lettres aux empereurs Saint Théodose II (408-450) et Marcien (450-457), il a activement promu la convocation du quatrième Concile œcuménique, à Chalcédoine, en 451, pour condamner l'hérésie des monophysites.

          Lors du Conseil à Chalcédoine, au cours de laquelle 630 évêques étaient présents, une lettre de saint Léon à St. Flavien le défunt Patriarche de Constantinople (447-449) a été lu. St Flavien avait souffert pour l'Orthodoxie dans le cadre du "Conseil d'Ephèse en l'an 449. Dans la lettre de saint Léon l'enseignement orthodoxe sur les deux natures [Le divin et l'humain] dans le Seigneur Jésus-Christ a été énoncée. Tous les évêques présents au Conseil ont été en accord avec cet enseignement, et donc les hérétiques Eutychès et Dioscore furent excommuniés de l'Église.

           St Léon était aussi un défenseur de son pays contre les incursions des barbares. En 452, par le pouvoir de persuasion de ses paroles, il s'arrêta Attila le Hun de piller l'Italie. Encore une fois dans l'année 455, lorsque le chef des Vandales [une tribu germanique], Henzerich, tourné vers Rome, il lui persuada de ne pas piller la ville, brûler les bâtiments, ni de verser le sang.

        Il savait que le moment de son décès à l'avance, et il se prépare, avec quarante jours de jeûne et de prière, de passer de ce monde dans l'éternité.

           Il mourut en l'an 461 et fut enterré à Rome. Son héritage littéraire et théologique est composé de 96 sermons et 143 lettres, dont le plus connu est son Epistleto St Flavien.

Partager cet article
Repost0

commentaires