Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 22:47

Dimanche des Rameaux

    entryintojerusalem.jpg    Dimanche des Rameaux est la célébration de l'entrée triomphale du Christ dans la ville Royale de Jérusalem. Il est monté sur un ânon que Lui-même avait envoyé, et il a permis aux gens de le saluer publiquement comme un Roi. Une grande foule l'avait rencontré dans une redevance de manière digne, agitant des branches de palmiers et de placer leurs vêtements sur Son chemin. Ils l'ont accueilli avec ces mots :

"Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël! (Jean 12:13).

        Ce jour-là avec la Résurrection de Lazare sont des signes pointant au-delà d'eux-mêmes pour les actes et les événements qui ont consommé le ministère terrestre du Christ puissant. Le temps de réalisation était à portée de main. La sensibilisation du Christ de Lazare rappelle la destruction de la mort et de la Joie de la Résurrection qui sera accessible à tous par sa Mort et sa Résurrection. Son entrée à Jérusalem est un accomplissement des prophéties messianiques sur le Roi qui va entrer sa ville sainte pour établir un royaume final. :

«Voici, ton Roi vient à toi, humble, et monté sur un âne, et sur ​​un ânon, le petit d'une ânesse» (Zacharie 9:09).

        Enfin, les événements de ces deux jours sont triomphants, mais le passage à la Semaine Sainte : «La heure» de la souffrance et de la mort pour le Christ est venu. Ainsi le triomphe dans un sens terrestre est extrêmement de courte durée. Jésus entre ouvertement dans le milieu de Ses ennemis, en disant publiquement et faire ces choses qui les enrage la plupart du temps. Les gens eux-mêmes vont bientôt le rejeter. Ils ont mal interprété son bref triomphe terrestre comme un signe de quelque chose d'autre: son émergence comme un messie politique qui les conduira à la gloire d'un royaume terrestre.

notre engagement

         La liturgie de l'Eglise est plus que la méditation ou la louange sur les événements passés. Il nous communique la présence éternelle et la puissance des évènements célébrés et nous rend participants à ces événements. Ainsi, les services de Lazare le samedi et le dimanche des Rameaux nous amener à notre propre moment de la vie et de la mort et l'entrée dans le Royaume de Dieu: un royaume n'est pas de ce monde, un royaume accessible dans l'Église par le repentir et le baptême.

        Le dimanche des Rameaux des palmiers et branches de saule sont bénis dans l'église. Nous les prenons pour les relever et saluer le roi et souverain de notre vie: Jésus-Christ. Nous les prenons afin de réaffirmer nos engagements baptismaux. Comme celui qui a ressuscité Lazare et est entré à Jérusalem pour aller à sa Passion volontaire se dresse au milieu de nous, nous sommes confrontés à la même question qui nous est adressée au baptême: "Acceptez-vous le Christ?" Nous donnons notre réponse en osant prendre la branche et l'élever: «Je l'accepter comme roi et Dieu!"

       Ainsi, à la veille de la Passion du Christ, à la célébration du cycle joyeuse des jours triomphants de Lazare le samedi et le dimanche des Rameaux, nous nous réunissons au Christ, affirmer sa seigneurie sur la totalité de notre vie, et nous exprimons notre volonté de le suivre à son royaume :... Que je connais, et la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, que, si possible, je peux atteindre la résurrection d'entre les morts (Philippiens 3:10-11).

Le Très Révérend Paul Lazor

Partager cet article
Repost0

commentaires