Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 20:03

     2980274279 2 3 N5E6qPG7     Le Hiéromartyr Blaise, Evêque de Sébaste, était connu pour sa vie juste et pieuse. Choisi à l'unanimité par le peuple, il fut nommé Evêque de Sébaste. Cela s'est produit durant le règne des empereurs romains Dioclétien (284-305) et Licinius (307-324), persécuteurs féroces des chrétiens. St Blaise a encouragé son troupeau, a visité la prison, et a apporté son soutien aux martyrs.

         Beaucoup se cachèrent loin des persécuteurs en allant hors des lieux désolés et solitaires. St Blaise également se cacha loin sur le mont Argeos, où il a vécu dans une grotte. Les bêtes sauvages s'approchèrent de lui et docilement attendu jusqu'à ce que le saint a terminé sa prière et les a bénis. Le saint a aussi guéri les animaux malades par imposition des mains sur eux.

      Le refuge du saint a été découvert par les fonctionnaires du Gouverneur Agrilaus, qui étaient  venu à la capture des bêtes sauvages pour exécuter les martyrs chrétiens. Les fonctionnaires ont déclarés à leur maître que les chrétiens se cachaient dans la montagne, et il donna l'ordre de les arrêter. Mais ceux envoyés n'y trouva que l'évêque de Sébaste. Glorifiant Dieu qui l'avait convoqué à cet exploit, St Blaise suivi les soldats.

 

          En chemin, le saint a guéri les malades et les miracles ont travaillé d'autres. Ainsi, une veuve sans ressources plaint à lui de son malheur. Un loup avait emporté un petit cochon, sa seule possession. L'évêque sourit et lui dit: «Ne pleurez pas." Au grand étonnement de tout le monde, le loup arriva en courant et revint sain et sauf sa proie.
 

 

          Agrilaus, cartes de souhaits de l'évêque avec les mots de la tromperie, l'appelait un compagnon des dieux. Le saint répondit le salut, mais il a appelé les démons dieux. Puis ils l'ont battu et conduit en prison.

          Le lendemain, ils ont soumis le saint de tortures à nouveau. Quand ils le ramena à la prison, sept femmes ont suivi derrière et recueilli les gouttes de sang. Ils les ont arrêtés et jugés pour les contraindre à adorer les idoles. Les femmes semblant de consentir à ce que le premier et dit qu'ils avaient besoin de se laver les idoles dans les eaux d'un lac. Ils ont pris les idoles et les jeta dans une partie peu profonde du lac, et après ce les chrétiens ont été férocement torturé. Les saints stoïquement enduré les tourments, fortifiés par la grâce de Dieu, leurs corps ont été transformé et est devenu blanc comme la neige. Une des femmes avait deux jeunes fils, qui imploraient leur mère pour les aider à atteindre le royaume des cieux, et elle les a confiées à la garde de St Blaise. Les sept saintes femmes ont été décapités.

         St Blaise a de nouveau été portée devant Agrilaus, et de nouveau il sans broncher confessé sa foi dans le Christ. Le gouverneur a ordonné que le martyr d'être jeté dans un lac. Le saint, descendre à l'eau, lui-même signé avec le signe de la croix, et il marchait, comme si sur la terre ferme.

          S'adressant aux païens debout sur la rive, il a contesté qu'ils viennent à lui tout en demandant à l'aide de leurs dieux. Soixante-huit hommes de l'escorte du gouverneur entré dans l'eau, et immédiatement noyé. Le saint, cependant, tenant compte de l'ange qui lui était apparu, retourné sur la rive.

          Agrilaus était en colère d'avoir perdu ses plus fidèles serviteurs, et il donna l'ordre de décapiter St Blaise, et les deux garçons qui lui est confiée, le fils du martyr. Avant sa mort, le martyr a prié pour le monde entier, et surtout pour ceux honorer sa mémoire. Cela s'est produit dans environ les 316 ans.

 

          Les reliques de la Blaise hiéromartyr ont été portées à l'Occident à l'époque des croisades, et une partie des reliques sont conservées dans la plupart des terres de l'Europe [et sa mémoire honorée traditionnellement là Février 3].

 

Nous prions à St Blaise pour la santé des animaux domestiques, et pour la protection contre les bêtes sauvages.

Partager cet article
Repost0

commentaires