Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 20:31

   2-copie-4    Le Président du Département Synodal pour l'Église et la Société, l'Archiprêtre Vsevolod Chaplin a déclaré au magazine "Thomas" sur la position de l'Eglise sur la justice des mineurs.


         Pendant des années, les parents et les éducateurs, y compris les chrétiens orthodoxes, ont exprimé des préoccupations au sujet de l'intervention excessive des fonctionnaires et des juges dans la vie interne de la famille. Les protestations ont surgi sans instructions d'en haut. L'église est impliqué dans la discussion de toutes les questions qui concernent les gens. Ainsi, il est nécessaire de prendre en compte le fait que l'Eglise - ce n'est pas seulement les évêques et les prêtres, mais tout le peuple d'un Croyant orthodoxe. En outre, il faut dire qu'aujourd'hui la question n'est pas seulement et pas tant d'un système à grande échelle de la justice des mineurs - il est probable que nous ne serons pas - combien des mesures moins évidentes, législatives et administratives, qui peuvent conduire à une situation dans laquelle l'Etat Les autorités vont intervenir dans la vie Idéologique de la famille : une éducation des enfants, à la question de savoir si les parents encouragent les enfants à effectuer certaines tâches, respecter certaines règles de communication avec le sexe opposé, à s'abstenir de regarder certains films ou des programmes. Enfin, soulève inévitablement la question de la possibilité de clôture physique des jeunes enfants contre les actes qui pourraient leur nuire.


         Peut-être que tout cela est de prescrire en détail dans la législation, mais la menace la plus sérieuse pour l'intégrité de la famille sera un état de choses dans lequel les organismes d'application des tribunaux, de la tutelle ou de la loi seront en mesure de prendre les enfants sur la base de ces critères vagues ou non objectifs tels que :

"Le développement de l'enfant", "La parentalité mauvaise» ou «Violence psychologique ».

Partager cet article
Repost0

commentaires