Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 21:35

Washington, 14 avril

 

  185809123.jpg       Les Etats-Unis sont prêts à coopérer avec la Russie, avant tout dans le domaine des hautes technologies, a déclaré mercredi à Washington William Burns, sous-secrétaire d'Etat américain aux questions politiques.

"Des dizaines de milliers de Russes vivent et travaillent à Silicon Valley, cela montre que la Russie a quelque chose à offrir aux Etats-Unis. Il s'agit avant tout de la recherche et des technologies… La récente visite d'une délégation de représentants de sociétés innovantes américaines en Russie a révélé le potentiel d'élargissement de la coopération bilatérale dans les secteurs de l'innovation. Nous devons nouer des relations multilatérales avec la Russie", a indiqué M.Burns au Center for American Progress, un organisme de réflexion créé en 2003.

Les Etats-Unis soutiennent toujours la modernisation de l'économie russe et son intégration dans les institutions internationales, y compris dans l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), a ajouté le sous-secrétaire d'Etat.

"Nous menons des consultations sur l'entrée russe à l'OMC et la création de l'Union douanière par la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan, qui ne font pas partie de l'OMC… En plus, il est grand temps d'abolir l'amendement Jackson-Vanik", a conclu M.Burns.

Adopté en 1974 par le Congrès américain, l'amendement Jackson-Vanik à la loi sur le commerce interdit notamment d'accorder le statut de nation la plus favorisée (NPF) et d'octroyer des crédits d'Etat et des garanties de crédits aux pays violant ou limitant le droit de leurs citoyens à l'émigration. L'amendement a été promulgué en réponse aux restrictions qui frappaient le départ des Juifs de l'ex-URSS. Certains experts et responsables politiques estiment que cet amendement constitue un obstacle sérieux à l'intensification des rapports commerciaux russo-américains, le qualifient d'obsolète et appellent Washington à l'abolir. Depuis 1989, les Etats-Unis appliquent un moratoire annuel sur l'amendement, mais le Congrès n'a jamais voulu l'annuler officiellement.

Partager cet article
Repost0

commentaires