Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 16:01

        Les astronomes européens et japonais ont découvert et même confirmé à l'aide de méthodes spectrographiques un nouveau détail du "squelette" de l'Univers, a annoncé le service de presse de l'Observatoire européen austral (ESO).
Il s'agit d'une structure fibreuse jadis inconnue composée de galaxies à 6,7 milliards d'années de lumière de la terre, ont précisé les scientifiques.
"Nous avons pu observer pour la première fois une structure aussi importante dans une partie éloignée de l'Univers", selon l'auteur de la recherche Masayuki Tanaka, de l'ESO.
Conformément aux notions contemporaines, la substance forme dans l'univers une sorte d'énorme réseau en trois dimensions de formations fibreuses dans les noeuds desquelles s'agglomèrent des galaxies. Ce genre de fibres et d'agglomérats forment le "squelette" du système de l'Univers. Pour l'instant les scientifiques ne peuvent pas expliquer la formation de telles structures. Auparavant, quelques structures similaires ont été découvertes relativement non loin de notre galaxie, toutefois on ignorait leur existence dans les parties éloignées de l'Univers.
La longueur de cette fibre est de 60 millions d'années de lumière ou peut-être plus.
C'est la détection de cette structure sur des clichés réalisés auparavant qui a incité les scientifiques à faire des recherches poussées. A l'aide des télescopes de l'ESO et de l'observatoire astronomique national du Japon, les auteurs de la découverte ont pu en discerner les détails et même la modéliser en trois dimensions.
Ayant identifié des groupes de galaxies entourant l'agglomérat principal, les astronomes ont pu effectuer une "exploration démographique" de la structure. Quelque dizaines de groupes de ce genre ont été découvertes, dont chacune est au moins dix fois plus lourde que notre galaxie.
D'après Masayuki Tanaka, maintenant les scientifiques pensent passer de la "démographie" à la "sociologie" et voir si l'entourage a pu influencer les propriétés des  galaxies constituant cette structure.
Les résultats de cette recherche ont été publiés dans le magazine Astronomy and Astrophysics.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires