Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 20:34

Khartoum, 7 septembre

 

   187377425.jpg      Le chef de la rébellion du Darfour, Abdel Wahid Mohammed Nour, a menacé de lancer une guerre de grande envergure contre le gouvernement soudanais si l'armée continue d'attaquer les camps de refugiés au Darfour.

"Toute violence contre les refugiés nous amènera à déclencher une guerre générale qui permettra de prévenir l'extermination de la population civile au Darfour", lit-on dans une déclaration du leader du Mouvement de libération du Soudan (SLM), qui réside actuellement en France.

Selon lui, si les crimes contre les refugiés se poursuivent, le mouvement appellera  à une guerre sur tout le territoire du Soudan et pas seulement au Darfour.

Abdel Wahid Mohammed Nour a précisé que la semaine dernière les attaques des militaires soudanais ont fait plus de 70 morts dans l'agglomération de Tabra (nord du Darfour) et six autres dans l'ouest du Darfour. 

Toutefois les autorités soudanaises nient toute implication de l'armée dans ces incidents. Le gouvernement a déclaré que les partisans du chef de la rébellion en exil étaient eux-mêmes responsables des troubles dans leurs camps, car ils provoquent des conflits avec ceux qui militent en faveur des négociations de paix.

Des hostilités entre les groupes rebelles et les troupes gouvernementales se poursuivent dans la province soudanaise du Darfour depuis février 2003. Les rebelles souhaitent renverser le régime du président Omar el-Béchir. Selon l'ONU, les hostilités, les maladies et la famine y ont fait plus de 300.000 morts alors que les autorités soudanaises font état de 10.000 morts.

Partager cet article
Repost0

commentaires