Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 22:03

    thumb.small.images341.jpg      Amadou N’Diaye, secrétaire CGT du Comité d'entreprise d'Euro Disney épaulé par son ancien subordonné ont détourné plus de 800 000 euros à leur comité d'entreprise...




         Il y a plus d’un an, « le Parisien » - « Aujourd’hui en France » révélait que plus de 230 000 € avaient été détournés des comptes du comité d’entreprise d’Euro Disney en 2009. Une expertise judiciaire avait alors été lancée à la demande du géant des loisirs, qui emploie quelque 14000 salariés dans ses parcs et hôtels de Disneyland Paris.

 

         Les résultats, remis fin janvier au juge d’instruction de Meaux (Seine-et-Marne), dépassent largement les premières estimations. Selon l’expert, une somme de 558000 € manque dans les comptes du CE établis entre le 1er octobre 2006 et le 30 septembre 2009, à laquelle pourraient s’ajouter 275000 € de stocks de billetterie non justifiés, portant les irrégularités constatées à 833000 € sur trois ans.

Les moyens de détournement. Selon l’expert, l’essentiel des pertes inexpliquées porte sur les ventes de billets aux salariés d’Euro Disney pour les activités culturelles et sportives. Sur trois ans, 413000 € manquent ainsi dans les comptes « billetterie » du comité d’entreprise. S’y ajoutent 99000 € d’espèces perçues par le CE, qui n’ont jamais été déposées à la banque. L’expertise mentionne enfin n’avoir obtenu « aucune explication » concernant la nature et la justification d’une « opération diverse » réglée début 2009 à un voyagiste pour 46000 €.

Des documents manquants. Ces trous abyssaux pourraient être encore en deçà du montant réel des détournements. Le rapport précise qu’en dépit de ses demandes répétées auprès des responsables du comité d’entreprise et de son comptable Acecom l’expert n’a pas pu obtenir l’inventaire détaillé des stocks de billetterie achetés pour un montant de 275000 € en 2009.

Une situation dénoncée comme « anormale » par l’auteur du rapport. Il précise en outre que son analyse « s’est trouvée impactée et limitée » car des documents de contrôle des comptes ne lui ont pas été remis par le cabinet comptable du CE.

Pas de commentaires à Euro Disney. Au siège d’Euro Disney, le document a été accueilli avec peu d’empressement par la direction, pourtant commanditaire de l’expertise. La responsable des relations sociales du groupe a programmé une réunion du comité d’entreprise sur le sujet… en avril. Contacté jeudi, un porte-parole d’Euro Disney a donné par écrit la « position de Disneyland Paris quant aux malversations au CE » en ces termes : « Afin de laisser la justice faire son travail, nous ne souhaitons pas commenter une enquête en cours. » Impossible, donc, de savoir pour l’instant si le mandat de l’expert sera étendu aux années précédant 2007.

Même silence chez Amadou N’Diaye, secrétaire CGT du CE jusqu’à novembre. Accusé par son ex-employé Raymond Myon d’avoir commandité les détournements à son profit, l’ex-patron du CE a été mis en examen avec son ancien subordonné en novembre par la doyenne des juges d’instruction de Meaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires