Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 15:43

       Les journaux donnent les nouveaux chiffres des victimes à la suite de l'accident du train « Nevski express » qui suivait à une grande vitesse l’itinéraire Moscou — Saint-Pétersbourg. 90 personnes se sont trouvées dans les hôpitaux, 26 ont péri, et encore quatre personnes ont disparu.

 

      Le « Commerçant » rappelle que l'explosion sous la locomotive du train, où il y avait presque sept cents personnes, a fait dérailler quatre derniers wagons. Le mécanicien en a tout de suite informé le dispatcher, cependant l'aide est venue seulement 1,5-2 heures plus tard puisque l'explosion s'était passée dans un endroit assez éloigné des localités. L'attentat a provoqué le vrai collapsus de transport. À cause de l'explosion, soixante trains sont restés coincés en route, plus de vingt sept mille voyageurs s’y trouvaient. On a appris dès la première visite des juges d'instruction et des experts sur les lieux de l'accident qu’il n’était pas provoqué par une panne technique, mais bien par l'attentat, écrit le journal "Vremia Novosteï". D'après les données officielles, une bombe artisanale équivalant à 7 kilos de TNT, était placée sur la voie ferrée, son explosion a provoqué le déraillement des wagons.

 

       Les services secrets ne communiquent pas qui peut se trouver derrière cette attaque terroriste, se limitant aux paroles de circonstance que l'on étudie différentes versions. Il est évident cependant qu'en premier lieu, les enquêteurs examinaient la possibilité d’établir un lien entre le dernier attentat et celui qui a eu lieu il y a deux ans.

 

        D'après les données des forces de l'ordre, on a déjà fait un portrait robot de l'homme qui peut être impliqué dans l'accident. Il y a des informations que l'atteinte pouvait être organisée par l’ex-militaire de l’Armée Russe Pavel Kosolapov qui avait rejoint les milices illégales dans le Caucase. Il est recherché par la police. On croit que Kosolapov est impliqué dans plusieurs attentats avec l'utilisation des bombes.

 

        Selon le journal « Rossiiskaia Gazeta», la police recherche aussi la personne qui a communiqué, gardant son anonymat, une certaine information sur les personnes, probablement, impliquées dans l’accident ferroviaire. Un groupement d’ultra-droite, Combat18-Nevograd, a revendiqué cet attentat, ayant publié un message officiel sur son site web. D'après les données des défenseurs des droits de l'homme, c'est une organisation réelle et très dangereuse, la branche guerrière de l'organisation britannique néo-nazie «l'Honneur et le sang», qui agit également en Russie. Mais plusieurs experts doutent qu'elle soit impliquée dans l’attentat contre le train « Nevski Express ». Dans la déclaration des extrémistes, il n'y a pas de détails, excepté ceux qui se trouvent dans l’Internet. Les vrais criminels connaissent plus, d'habitude.

 

        D'ailleurs, remarque le journal "Novye Izvestia", certains experts trouvent que la raison de l'accident, ce pouvait être non l'attentat, mais une panne technique des wagons ou des voies. Par exemple, une douille de l’essieu des wagons peut se détacher, et les conséquences, surtout à une vitesse aussi grande, peuvent être terribles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires