Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 20:40

  2-copie-12.jpg     Article du président du Département Synodal pour les relitions de l'Eglise avec la Société l'Archiprêtre Vsevolod Chaplin publié dans «Conversation Orthodoxe» (№ 3, 2010).

***

        L'un des principaux défis de l'Eglise Orthodoxe à l'époque moderne est une tentative d'assimiler la Morale chrétienne à d'autres systèmes éthiques, ou la dissoudre dans les systèmes éthiques éclectiques, par exemple, dans «L'Ethique mondiale» prêchée par Hans Kung, ou des éthiques "Nouveaux mouvements religieux".


         Dans la Théologie chrétienne, en particulier l'ouest, il y a la tentation d'accepter l'idée de l'identité de l'éthique chrétienne et Non-chrétienne sur la base de la Doctrine de la «Loi morale naturelle» prévue par Dieu dans la nature humaine. Cependant, la Morale évangélique et l'éthique dans le cadre de la nevmestima de l'Eglise le «Droit naturel» et fondamentalement supérieure à ces limites. La doctrine même de «Loi Morale naturelle» doit être libérée de l'approche pédagogique et une évaluation plus du point de vue de la vérité évangélique.


Loi Morale naturelle ou sens moral ?

         Nous connaissons les célèbres paroles de Saint Paul :

«Quand des païens qui n'ont point la loi, font naturellement, n'ayant pas la loi, sont une loi pour eux-mêmes : ils montrent que le travail de la loi est écrit dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et pensées s'accusant ou se défendant l'une à l'autre »(Rom. 2 : 14-15). L'apôtre, en parlant de l'âme fixée par chaque critère moral de personne, appelle :

«Une question de droit" et fait valoir que ces personnes peuvent être :

«Une loi pour elles-mêmes." Cependant, il ne vient pas à la conclusion que la présence de cette mesure morale annule la nécessité de la loi révélée de l'Ancien Testament, qui a une valeur particulière en tant que maître du Christ (Gal. 3 : 24). L'Apôtre dit :

«La Loi donc est sainte, et le Commandement est saint, juste et bon» (Rom. 7 : 12). Et, bien sûr, Saint Paul dit nulle part que la norme Morale naturelle qui est présente dans le cœur des païens, élimine la nécessité de suivre les enseignements moraux du Christ Sauveur.

Partager cet article
Repost0

commentaires