Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 19:38

 

    La République semble avoir oublié ses alliés dans les milliers de serbes, venus mourir chez nous. il n'y a pas si longtemps, c'est à force de bombardements que nous les avons remerciés. Et cette Sainte Russie qui envoya des forces venues nous rejoindre sur le front occidental pour faire face aux prussiens. Le Tsar fut lamentablement abandonné, par une République agissant contre les trônes. L'Allemagne d'ailleurs soutenait les révolutionnaires, cassant ainsi le conflit sur le front oriental et ramenant ses forces sur nous. Etonnant de voir l'Allemagne aider à la destruction du Trône russe, pendant que la République entraîne le Trône autrichien à sa perte, double réussite pour les idées révolutionnaires !!! sans parler de l'argent de la République que la Prusse versa aux journaux républicains en France afin d'empêcher tout espoir de retour Monarchique... On serait presque tenté d'imaginer des intérêts communs ! laissons aux historiens le soin d'y voir clair. Pour illustrer l'abandon de notre Allié russe dans une atroce guerre civile, rappelons à la mémoire le combat d'un homme qui, avec de nombreux autres comme les cosaques moururent debout, dans l'honneur. Dans cette Russie qui s'écroulait, l'Amiral Kolchak, rallia le Peuple russe dans sa reconquête, les armées blanches du front sud de la Russie et le Général Denikine le suivent. En décembre 1918, l'offensive change de camp, les succès sont au rendez-vous. Malgré le manque de matériel et d'équipement, sur un front de 800 km, à -45° C, les sibériens progressent en divers endroits de 35 km par jour, les rouges reculent. Où trouvent-il une telle bravoure, ces hommes ? le Colonel Kappel y gagne le grade de Général...

 

Mais Koltchak outre des problèmes de santé doit faire face à de l'agitation socialiste sur les arrières, aux trafics et aux intrigues. La Légion tchèque malgré quelques hommes d'exceptions comme le Capitaine Gaïda, devenu Général Russe avant ses 30 ans ("Corps étrangers" des armées blanches), était confié au Général janin ! nous sommes en mars 1919, les armées blanches progressent vers Kazan, sur un front de 300 km. En avril, Kolchak est à 600 km de Moscou. Les alliés (14 mai) sont prêts à reconnaitre un gouvernement provisoire, Dénikine (30 mai) soutient Koltchak comme "Chef suprême". la partie semble gagnée, les rouges fuient. Denikine sur le front sud progresse aussi malgré une disproportion des forces en présence. On est loin des films de propagande soviétique car c'est 45 000 blancs qui chassent plus de 150 000 rouges !!! le mois de mai voit un fléchissement des forces blanches par un renforcement (Equipement, matériel, soldats) des rouges qui reprennent l'offensive. Les blancs ont des lignes trop étendues et sont mal ravitaillés comme mal équipés et c'est la retraite. On peut dire le Général Janin de la Mission militaire Française est un authentique "Fruit pourri" de la révolution française !!! il permettra aux rouges de prendre la Sibérie... les alliés avaient trahis... et vous connaissez la suite, le jeune et fougueux Général Kappel et son second Voitzekhovsky avec le peu de force encore disponible fonce sur Irkoutsk, s'empare le 20 janvier de Nijneoudinsk. Malgré les jambes gelées, les poumons malades, en traineau à la tête de ses hommes, il meurt en chemin. Voitzekhovsky poursuit la progression, marche et combat et entre à Irkoutsk le 5 février. Les rouges sont éradiqués sur leur chemin mais Kolchak est fusillé au bord de la rivière Outchakova (Avec Pepelaïev) alors même que les blancs arrivent dans la ville. La glace recouvre le corps de ce grand Soldat... :

"Dans le froid et la famine, par les villes et par les champs..." les cosaques feront encore quelques "Baroud" d'honneur" notamment avec le "Baron fou" Ungern qui ralliera des forces asiatiques antibolcheviques mais on ne refait pas l'Histoire, ils finiront comme notre Chouannerie vendéenne...

Partager cet article
Repost0

commentaires