Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 18:57

Le parlement biélorusse reviendra prochainement à la discussion sur la reconnaissance de l'indépendance des républiques d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud, a déclaré samedi à Minsk Sergueï Maskevitch, président d'une commission parlementaire biélorusse, à l'issue d'une visite en Géorgie, en Abkhazie et en Ossétie du Sud.

"Nous dresserons prochainement le bilan de ce que nous avons vu dans un rapport qui sera étudié lors de la discussion sur l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud", a indiqué M.Maskevitch.

Trois groupes de députés et sénateurs biélorusses ont séjourné cette semaine en Abkhazie, en Ossétie du Sud et en Géorgie du 17 au 19 novembre. Ils ont rencontré des parlementaires géorgiens - membres du groupe d'amitié avec la Biélorussie et des groupes d'opposition. Ils se sont également entretenus avec les ministres géorgiens des Affaires étrangères et de l'Intérieur, des enseignants et étudiants de l'Université de Tbilissi et le Catholicos-Patriarche de Toute la Géorgie Ilie II.

La délégation biélorusse s'est rendue à la frontière abkhazo-géorgienne et osséto-géorgienne, aux postes de contrôle, aux camps de réfugiés.

En décembre 2008, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud ont demandé à l'Assemblée nationale (parlement) biélorusse de reconnaître leur indépendance, sans toutefois que le Parlement ne se décide à réaliser cette démarche, Minsk étant intégré au Programme de l'UE "Partenariat oriental". La République tchèque, qui présidait l'UE au premier semestre 2008, avait posé en février dernier comme préalable à l'adhésion de la Biélorussie au "Partenariat oriental" la non-reconnaissance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, démarche critiquée par Moscou.

La Russie a reconnu les deux républiques autoproclamées le 26 août 2008 après une offensive de Tbilissi contre l'Ossétie du Sud. L'exemple de Moscou a par la suite été suivi par le Nicaragua et le Venezuela.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires