Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 19:14
L'Italie redoute l'établissement d'un «Califat» aux portes de son pays
Si le chef du gouvernement Matteo Renzi a exclu toute intervention militaire pour le moment, sa ministre de la défense a affirmé que le pays était prêt à mobiliser 5000 soldats pour intervenir en Libye.

En Italie, l'inquiétude grandit face au chaos libyen. Dimanche, le pays, qui se trouve à quelque 350 kilomètres des côtes libyennes, s'est senti directement visé dans la vidéo diffusée ce week-end par l'Etat islamique, qui montrait la décapitation de 21 Coptes d'Egypte. «Aujourd'hui, nous sommes au sud de Rome», avertit l'un des terroristes sur la séquence qui dure cinq minutes. Dans les journaux italiens, on parle d'une double menace: d'un côté, la poussée des djihadistes en Libye, de l'autre, l'afflux record des immigrés clandestins venus de Libye pour rejoindre l'Italie. Dans ce contexte de tensions, le gouvernement italien a tiré la sonnette d'alarme ce week-end et tenté d'interpeller la communauté internationale, quant à la situation en Libye, pays dirigé par deux gouvernements rivaux, sur fond de menaces du groupe Etat islamique (EI). Plusieurs responsables italiens ont laissé entendre qu'ils redoutaient l'établissement d'un «califat» aux portes de l'Italie. Dans ces circonstances, la ministre de la Défense, Roberta Pinotti, a affirmé que le pays était prêt à diriger une coalition internationale armée qui serait composée de soldats européens et d'Afrique du nord. L'Italie promet dans ce cas un contingent de 5000 hommes, soit l'équivalent des forces italiennes envoyées en Afghanistan. L'objectif: bloquer l'avancée des milices proches de l'organisation Etat islamique en Libye. La péninsule italienne sera-t-elle entendue? Ce lundi, la France et l'Egypte ont demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour que de «nouvelles mesures» contre l'Etat islamique soient prises.

Renzi plus prudent

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires