Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 16:43

L'instruction affirme que Sergueï Magnitski, juriste du Fonds Hermitage Capital Management décédé en détention à Moscou, et Bill Browder, président du Fonds, étaient impliqués dans la création de sociétés écrans chargées de vendre à l'étranger 2% des titres de Gazprom au mépris d'une interdiction formelle.

"En 1996-1998, en Kalmoukie, le Fonds a institué deux sociétés dont le seul devoir était d'acquérir avec des fonds empruntés des actions de Gazprom et ce, en violation de l'interdiction par la législation russe de l'acquisition de titres du monopole gazier par les étrangers", a annoncé mercredi aux journalistes Irina Doudoukina, chef du service de presse du Comité d'enquête auprès du ministère russe de l'Intérieur.

Bill Browder a été mis à la tête de ces deux sociétés, et Sergueï Magnitski l'aidait à se soustraire au paiement des impôts, a ajouté Mme Doudoukina.

Mis en examen pour complicité d'évasion fiscale, M.Magnitski était soupçonné d'avoir indiqué à son client, le Fonds Hermitage Capital Management basé à Londres, les moyens de contourner le fisc russe.

Hermitage Capital était il y a quelques années le plus gros fonds d'investissement en Russie.

Le président russe Dmitri Medvedev a ordonné mardi au Procureur général de Russie d'élucider les causes de la mort de M.Magnitski dans un centre de détention provisoire.

Officiellement décédé d'une crise cardiaque dans l'établissement de Matroskaïa Tichina, l'avocat de 37 ans avait vu son état de santé se détériorer depuis sa mise en détention provisoire en décembre 2008.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires