Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 18:44

La Russie n'a pas la moindre intention de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Biélorussie ni d'influer sur la vie politique dans ce pays, a déclaré lundi le président russe Dmitri Medvedev lors d'un entretien avec des journalistes biélorusses.

"S'ingérer dans les affaires intérieures d'un Etat signifie chercher à contrôler les processus politiques qui s'y déroulent. Nous n'avons jamais songé à le faire, d'autant plus que c'est impossible", a-t-il affirmé lors de la rencontre consacrée au dixième anniversaire de la création de l'Union Russie-Biélorussie qui sera célébré le 8 décembre prochain.

"La Biélorussie [...] est un Etat indépendant qui possède tous les attributs de sa souveraineté. Et puisqu'il en est ainsi, toute la vie politique dans ce pays évolue selon son propre scénario avec lequel nous n'avons d'ailleurs rien à voir", a constaté M.Medvedev.

Dans le même temps, il a souligné que Moscou "suivait attentivement les processus politiques" en Biélorussie.

"C'est un pays avec lequel sous sommes liés par le Traité de l'Union, ainsi que par des relations fraternelles et des liens économiques étroits".

Le chef de l'Etat russe a néanmoins fait remarquer qu'il jugeait possible une rencontre avec les opposants biélorusses.

"Lorsque des leaders étrangers se rendent dans notre pays, ils rencontrent nos opposants, que cela nous plaise ou non [...] Ils convoquent régulièrement des représentants de l'opposition russe pour se faire une idée plus complète de la vie sociale dans notre pays", a-t-il affirmé.

Selon le leader russe, "c'est tout à fait normal, même si les participants à ces rencontres tiennent des propos sévères sur le pouvoir en place et personnellement sur moi".

"Ces règles doivent être appliquées dans n'importe quel pays. Cela ne doit pas être considéré comme une ingérence dans les affaires intérieures d'un autre Etat", a conclu le président russe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires