Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 14:28

Le XIe congrès du parti Russie unie s'est ouvert vendredi 20 novembre à Saint-Pétersbourg. Demain, le premier ministre russe Vladimir Poutine, leader du parti, prononcera un discours.

Un autre événement important du forum sera l'adoption d'un nouveau programme. Le nouveau document a été minutieusement étudié dans les organisations du parti et a été précisé par les trois clubs de Russie unie: social-conservateur, libéral-conservateur et étatique-patriotique, c'est pourquoi son contenu est connu dans les grandes lignes.

La principale nouveauté consiste en ce que l'idéologie officielle du parti - le conservatisme russe - sera pour la première fois indiquée dans les statuts du parti Russie unie. Cette information n'est nullement secrète. Des personnalités officielles l'ont maintes fois confirmée. Andreï Isaïev, le président du Comité de la Douma pour le travail et la politique sociale et secrétaire adjoint du présidium du Conseil général de Russie unie pour les questions de propagande et de contre-propagande, a expliqué en détail pourquoi cette décision a été prise aujourd’hui et ce qui empêchait de la prendre auparavant.

Selon Andreï Issaïev, la société russe considère toujours le conservatisme comme réactionnaire et les conservateurs, comme les adversaires des changements, quels qu'ils soient. Ces stéréotypes datant de l'époque soviétique se sont avérés très vivaces, mais il est, en réalité, temps de les changer. Selon l'idéologue du parti, le conservatisme signifie, avant tout, le respect des traditions. Il n'y a là rien de "réactionnaire".

Bien plus, comme l'a souligné Andreï Issaïev, il n'y a pas de contradiction entre le conservatisme et la politique de modernisation annoncée par le président Dmitri Medvedev dans ses récents discours. Non seulement ces deux notions ne se gênent pas l'une l'autre, mais elles se complètent. Il a cité le terme médical connu de "traitement conservateur" qui signifie que les médecins préfèrent s'abstenir d'employer des méthodes d'intervention chirurgicale dans l'organisme humain sans pour autant renoncer à soigner le malade.

Il en est de même dans ce cas: la modernisation "non-violente" dont il a été question dans l'article de Dmitri Medvedev "Russie, en avant!" et dans son message à l'Assemblée fédérale (parlement), signifie le renoncement à l'intervention "chirurgicale", violente dans toutes les sphères de la vie de notre Etat. Bien plus, Vladimir Pliguine, un des coprésidents du club libéral-conservateur de Russie unie et chef du Comité de la Douma pour la législation constitutionnelle, a déclaré à la mi-octobre lors d'une réunion du Conseil central des partisans du parti que tout l'article du président avait été écrit "dans un style libéral-conservateur".

Pourquoi le parti Russie unie ne s’est-il décidé à proclamer son conservatisme qu'à la fin 2009? Andreï Issaïev a répondu à cette question. Jusqu'à récemment, il fallait lutter pour conserver l'Etat. A présent, ce problème est réglé et la menace de destruction définitivement éliminée, il faut conserver et sauvegarder les résultats obtenus.

Le fait que les adhérents de Russie unie se soient proclamés conservateurs russes lève aussi un autre problème. Des reproches d'être vague et de n'avoir aucune idéologie ont été régulièrement adressés à notre parti principal. Et non sans raison. On avait l'impression qu'il tentait d'occuper tout l'espace politique, d'embrasser tout le spectre et d'être, à la fois, à gauche, à droite et au centre.

A présent, Russie unie a défini sa place qu'elle occupe de facto. Au XIe congrès, le « de facto » se transformera en de jure, ce qui contribuera à la structuration ultérieure des partis politiques en Russie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Théophane
commenter cet article

commentaires